vendredi 27 décembre 2013

Clémentine



Moi, ce dont je me souviens très bien, c'est d'un haut Pimkie du meilleur goût. Il était blanc avec des fraises rouges, des manches courtes bouffantes, et un dos nu avec des espèces de lacets blancs. M'étant à l'époque fortement entichée d'un beau gosse sans grand intérêt que je voyais tous les samedis, j'avais décidé que je porterais ce haut-là - oh là! - eh bien, tous les samedis. Qu'il pleuve ou qu'il vente, j'étais donc en mode Pimkie aux fraises chaque semaine. Parfois avec un jean, parfois avec une jupe, et parfois, quand c'était vraiment la fête aux phéromones, en pantalon rouge vif à pattes d'éléphant, aussi de chez Pimkie. Et des baskets Adidas parce que je n'avais aucun goût en chaussures. Ainsi attifée, il me restait pour attirer le beau gosse à me doucher de parfum à la framboise de chez Body Shop, et j'étais the walking ado-smoothie. Etonnamment, le garçon n'a jamais répondu à mes appels de phares. Il avait pourtant devant les yeux tous les samedis une boutonneuse grassouillette en rouge pétant, toute saucissonnée dans un haut du plus bel effet, et aux arômes artificiels de fruits des bois. Il y a des mecs, on se demande ce qu'il leur faut.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire