vendredi 2 février 2018

Kob


À 15 ans je découvrais que les cheveux rouges étaient définitivement faits pour moi.
Je les attachais haut sur mon crâne avec une pince-croco généralement de couleur bien voyante, en laissant nombres de mèches libres, surtout devant.
Je portais des jeans pattes d'eph très très très larges et bien délavés, des bracelets par dizaines et, surtout (!) tous styles confondus (perles en bois, en métal, anneaux en plastique, chaînes), des sweats en laine (rouges, gris, voire parfois oranges...) avec une tirette devant, des baskets aux couleurs improbables car customisées aux marqueurs et avec des lacets fluo.
J'avais aussi des élargisseurs dans les lobes mais pas franchement gros non plus, 1,5 cm max.
J'avais un sac brun en bandoulière avec plein de poches – et donc de tirettes – sur lequel j'avais accroché des badges et des tas d'autres saloperies du genre scoubidous, porte-clefs, mini-peluches, bouts de ficelles venant d'on ne sait trop où, qui le faisaient peser lourd même quand il était vide. J'avais aussi souvent des écouteurs de sport dans les oreilles, non pas
parce que j'étais sportive mais parce que les écouteurs tradi ne tenaient pas en place,
et le lecteur MP3 dans une poche de pantalon.
Malgré les années je dois admettre qu'il y a quand même pas mal de choses qui n'ont pas
trop changé... Mais ce n'est pas un mal je trouve. ^^

Aucun commentaire:

Publier un commentaire