lundi 31 mars 2014

Laurel

*Grand jour aujourd'hui avec mon 100e personnage ! Et pas n'importe lequel en l'occurrence, la grande Laurel, la lumineuse, la tendre… Celle qui me réjouit chaque jour avec son blog (et sa vie en Californie…) et qui a eu la bonne idée généreuse de me croquer en retour.*


Alors, à l'époque du collège, j'étais sans amis et toujours avec un bouquin, même en marchant. Le plus emblématique je dirais, c'est: - au pied d'un noyer qui était dans la cour (avec de vraies noix qu'on pouvait manger), - des fourmis qui passent par terre, - des cheveux au carré, châtain foncé, - yeux bleus, - peut-être des POG? - un jean bleu clair, - pas de boutons (ouf) - un haut plutôt uni, - un peu de seins (je détestais ça) - pas de bijoux, - un cartable, - et le plus important: un Sherlock Holmes, je ne lisais que ça, je les connaissais par cœur. Voilà !



Alors sachant que je me suis déjà servie moi-même (http://3615reversible.blogspot.fr/2013/12/vivi.html) je vais tenter une autre description qui me terrorise rien que d'y penser : de longs cheveux blonds ramenés en demi-queue de cheval sous une casquette en velours côtelé MARRON type Gavroche achetée au rayon "pépé" du Printemps, une chemise blanche un peu loose portée sous le gilet gris anthracite uni du costume 3 pièces de mon père, un jean délavé avec le revers en bas, de fines bretelles genre ressort métallique qui pendaient de chaque côté du pantalon et en chaussures, probablement des "tennis" en toile claire (mais je n'ai pas de souvenir précis, j'étais nulle en chaussures). Le tout sous un blouson en jean typique des 80s, délavé et manches chauve-souris. Avec un sac à dos Eastpack vert sapin. Le style "je suis une fille mais j'aime pas trop qu'on le sache, si tu es intéressé regarde au-delà des apparences", j'étais dans une classe de seconde scientifique avec que des mecs (les geeks des années 80) et j'étais bonne élève: le cauchemar pour une fille qui ne s'assumait déjà pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire